Logo de l’APSSII (association de patients souffrant du syndrome intestin irritable) ou colopathie fonctionnelle
Arrêt de travail en France lié au syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Fréquence en France du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Altération qualité de vie et sexualité au cours du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Coûts direct liés à la prise en charge du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle)

COLOPATHIE

GENERALITES

Population touchée

Cette maladie touche environ 5% de la population en France, plus souvent des femmes. Les symptômes peuvent apparaître à n'importe quel âge mais touchent plus souvent des adultes jeunes (1).

(1) Dapoigny M. Syndrome de l’Intestin irritable: épidémiologie/poids économique. Gastroenterol Clin Biol. 2009 Feb;33 Suppl 1:S3-8.

Gravité de la maladie

Cette pathologie n'est pas grave et les patients qui en sont atteints vivent aussi longtemps que les autres.

Sévérité de la maladie

Il existe différents niveaux de sévérité des symptômes, la plupart des patients ne consultant pas ou rarement pour cette pathologie. D'autres patients, notamment ceux qui présentent des douleurs intenses ou des troubles du transit gênants, peuvent être amenés à consulter régulièrement le même médecin ou des médecins différents.

Qualité de vie

Le SII est associé à une altération de la qualité de vie qui est corrélée à la sévérité de la maladie. La qualité de vie est mesurée par des échelles qui étudient le retentissement de la maladie dans différents domaines (familial, vie sexuelle, professionnel, …).

Cette altération de qualité de vie est parfois importante et jugée équivalente ou supérieure dans certains domaines à d'autres pathologies chroniques (maladie de Crohn, insuffisance rénale nécessitant la dialyse (1)).

(1) Gralnek IM et al. The impact of irritable bowel syndrome on health-related quality of life. Gastroenterology 2000;119 :654-60. 

Evolution de la maladie

Les symptômes peuvent évoluer spontanément au cours du temps vers une aggravation, une diminution voire une disparition des symptômes. Le type de trouble du transit peut également se modifier et passer d'un trouble du transit à l'autre comme par exemple d'une constipation à une alternance de diarrhée et de constipation.

Autres pathologies associées

Le SII peut être associé à d'autres troubles fonctionnels digestifs, notamment la dyspepsie qui concerne des symptômes digestifs liés à l'estomac (brûlures, éructations et/ou pesanteur après le repas, sensation de digestion lente, ….).
D'autres pathologies non digestives peuvent être associées comme par exemple la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique, la cystite interstitielle et les migraines.

Mathieu N. Comorbidités somatiques dans le syndrome de l'intestin irritable: fibromylagie, syndrome de fatigue chronique et cystite interstitielle/syndrome de la vessie douloureuse. Gastroenterol Clin Biol 2009;33: S17-S25.

 Parution : samedi 16 avril 2011 • Mise à jour : mercredi 13 mai 2015