Logo de l’APSSII (association de patients souffrant du syndrome intestin irritable) ou colopathie fonctionnelle
Appel aux mécènes Fréquence en France du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Arrêt de travail en France lié au syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Impact de l'alimentation sur les symptômes de syndrome de l'intestin irritable Altération qualité de vie et sexualité au cours du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Coûts direct liés à la prise en charge du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle)

COLOPATHIE

AUTRES TRAITEMENTS

Introduction

Dans le cadre d'une prise en charge globale du SII, certains traitements complémentaires peuvent aider à soulager les symptômes, cependant certaines techniques (acupuncture, sophrologie, etc.) n'ayant pas un niveau de preuve scientifique d'efficacité suffisant, l'association ne peut pas vous les recommander.

Les traitements complémentaires qui ont montré scientifiquement une efficacité dans la gestion des symptômes, sont actuellement l'hypnose (avec apprentissage de l'auto-hypnose) orientée sur la partie viscérale et la méditation de pleine conscience. 

Par ailleurs, des thérapies cognitivo-comportementales (TCC) ou des thérapies dites de soutien peuvent également être proposées aux malades.

De même, l'activité physique peut avoir des bienfaits si celle-ci est adaptée à l'état de santé de la personne atteinte du SII.

Hypnose

L'hypnose correspond a un état modifié de la conscience. Elle agit sur le cerveau. L'efficacité de l'hypnose a été démontrée sur les douleurs abdominales. Elle nécessite la réalisation de plusieurs séances. Ce type de traitement n'est pas adapté à certains patients qui résistent à l'hypnose.

Webb AN, Kukuruzovic RH, Catto-Smith AG et al.. Hypnotherapy for treatment of irritable bowel syndrome. Cochrane Database Syst Rev. 2007, 17.CD005110.

Méditation / Relaxation

Il existe différentes techniques de relaxation qui reposent sur le principe de la diminution de l'état de stress, facteur aggravant des symptômes.

 Parution : samedi 16 avril 2011 • Mise à jour : vendredi 01 avril 2022