Logo de l’APSSII (association de patients souffrant du syndrome intestin irritable) ou colopathie fonctionnelle
Arrêt de travail en France lié au syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Fréquence en France du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Altération qualité de vie et sexualité au cours du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Coûts direct liés à la prise en charge du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle)

COMMUNICATION

PRESSE

Dossier presse

Le dossier de presse est disponible sur demande par email à secretariat@apssii.org. 

 

Lettre de la présidente en réponse à l'émission "C'est grave docteur" du 12 Novembre 2012

Madame,

Vous avez diffusé un reportage sur la colopathie fonctionnelle dans votre émission « C'est Grave Docteur » le 12 novembre 2012.  Dans cette émission, vous aviez raison de soulever l’importance de consulter un médecin pour poser le diagnostic. En revanche, ce reportage dit clairement que cette maladie est d’origine psychosomatique. Cette insinuation culpabilise les malades qui souffrent de la colopathie.

En tant qu’Association des Patients du Syndrome de l’Intestin Irritable nous essayons justement de lutter contre les idées reçues et nous nous devions donc de réagir suite à votre reportage.

Le stress, tout comme l’alimentation, peuvent aggraver les symptômes mais ne sont  pas les seules causes de cette maladie. En effet, à ce jour, de nombreux travaux scientifiques ont montré que les causes et mécanismes du syndrome de l’intestin irritable sont multiples (cf. rubrique colopathie de notre site www.apssii.org). Le plus souvent, on ne retrouve pas de facteur déclenchant évident à l'origine de la maladie. Il existe des causes dites « périphériques » (liés au tube digestif ou à son contenu) notamment une micro-inflammation et des anomalies de la perméabilité de la paroi intestinale, des anomalies de la flore intestinale et un rôle des acides biliaires. Il existe aussi des causes « centrales » en rapport avec des anomalies de  contrôles des messages douloureux par la moelle épinière et/ou le cerveau. Le rôle de l’alimentation est complexe et d’autres facteurs comme des facteurs génétiques sont également à l’étude.

 Si vous souhaitez reparler de la colopathie, nous nous tenons à votre disposition ainsi que les médecins du conseil scientifique de l’association.

Je vous prie de croire, Madame, à l’expression de mes sincères salutations.                                  Madame Suzelle Façon, Présidente de l’APSSII.

Quotidien du Médecin : numéro du mercredi 7 décembre 2011
Une interview du Pr Sabaté présente l'APSSII et ses buts aux médecins. Elle annonce également la diffusion de l'affiche de l'APSSII dans les cabinets de spécialistes et généralistes.

Santé magazine : numéro du mois d’août 2011 (disponible au 07/07/2011)
Un article sur le SII, par le Professeur Sabaté, avec un témoignage de Suzelle Façon, Présidente de l'APSSII.

Nice-Matin : numéro du dimanche 26 juin 2011, rubrique santé
Un témoignage courageux de la présidente, Mme Façon, qui témoigne de la difficulté à parler de la maladie et à vivre avec au quotidien.

Pour illustrer vos articles

Présentation de l'association par la présidente (Mme Suzelle Façon) le 24/11/12 à Nantes
Télécharger la présentation

Le SII au cinéma

Au cinéma deux films abordant le sujet du SII ont été référencés : le film Ladykillers des frères Coen sorti en 2004 et Les garçons et Guillaume, à table! sorti en 2013 font un clin d’œil aux colopathes en montrant à quel point le SII peut altérer la qualité de vie des malades.

 Parution : samedi 16 avril 2011 • Mise à jour : jeudi 27 septembre 2018