Logo de l’APSSII (association de patients souffrant du syndrome intestin irritable) ou colopathie fonctionnelle
Arrêt de travail en France lié au syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Fréquence en France du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Altération qualité de vie et sexualité au cours du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle) Coûts direct liés à la prise en charge du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle)

RECHERCHE

APSSII ET RECHERCHE

APSSII et recherche

L'aide à la recherche fait partie des objectifs déclarés de l'association qui sont notamment de promouvoir, et de développer les travaux de recherche fondamentale, biologique et thérapeutique sur le Syndrome de l'Intestin Irritable (SII) et des syndromes ou troubles associés et de faire connaître les résultats de ces recherches et expérimentations.

Compte tenu de la faible reconnaissance de cette pathologie aussi bien par les autorités de santé que par une partie du milieu médical, du monde du travail, et parfois même de l'environnement proche des patients, une partie de la recherche réalisée en France doit prendre en compte les préoccupations des patients et permettre une meilleure reconnaissance du Syndrome de l'Intestin Irritable (SII).

Sont ou seront ainsi organisées des études sur :

  • le coût de la pathologie en France pour la société avec étude des couts directs et indirects.
  • l'altération de la qualité de vie (dans toutes ses dimensions) liés à la maladie.

des études sur le niveau d'information de la population sur le syndrome de l'intestin irritable (causes, traitements, pronostic, retentissement).

Des études sur les questions qui intéressent les patients, et qui sont peu l'objet de peu d'études scientifiques, seront organisées et notamment sur :

Etudes en ligne de l'APSSII

Les études en ligne peuvent permettre de répondre à nombre de questions qui concernent la vie quotidienne des patients et la consommation de soins.
Des études seront prochainement organisées qui permettront de recueillir des informations pour obtenir une meilleure reconnaissance du Syndrome de l’Intestin Irritable.

Seront ainsi organisées des études sur :

  • le coût de la pathologie en France pour la société avec étude des couts directs (consultations, hospitalisation, médicament, examen réalisés) et indirects (arrêt de travail).
  • l’altération de la qualité de vie (dans toutes ses dimensions) liés à la maladie.
  • des études sur le niveau d’information de la population sur le syndrome de l’intestin irritable (causes, traitements, pronostic, retentissement).

La participation à ces études sera anonyme et les données recueillies dans un fichier signalé à la CNIL. Afin de garantir le sérieux de ces études, seuls les patients qui sont adhérents de l’association pourront y participer (l’inclusion se fera grâce au numéro d’adhérent).

Les résultats de ces études seront publiés sur le site internet de l’association et pourront donner lieu à publication scientifique afin de mieux faire connaître le retentissement de la maladie.

Glossaire de la recherche

Effet placebo
L'effet placebo est l'effet « thérapeutique » avec amélioration des symptômes lors de la prise d'une substance en fait inactive. Cet effet est lié à l'attente d'un effet positif (effet sur le cerveau)  chez un patient qui ne sait pas s'il reçoit le médicament ou le placebo.
Au cours des études réalisées dans le SII, il existe un effet placebo important, c'est à dire une amélioration des symptômes avec le traitement placebo chez 30 à 40% des patients. Aujourd'hui, pour valider un nouveau traitement dans le SII, les autorités de santé considèrent que l'efficacité du nouveau médicament doit être supérieure d'au moins 15% par rapport à celle du placebo.

Critères d'efficacité d'un traitement
Le critère principal (celui sur lequel on doit avoir une efficacité pour obtenir un agrément de mise sur le marché du médicament des Autorités de Santé) actuellement utilisé dans les études sur les médicaments est la recherche d'un soulagement global des symptômes par rapport à une période « de référence » précédent la prise du traitement, souvent une à deux semaines avant le début du traitement. Les autres critères sont l'amélioration des douleurs, des troubles du transit, l'évolution de la sévérité de la maladie. Enfin un critère très important est l'effet sur la qualité de vie.

Randomisation
C'est, dans une étude, pour un patient l'attribution par tirage au sort du choix entre deux  traitements qu'on compare (médicament et placebo, ou deux médicaments dont un médicament de référence).

Etude en double aveugle
Pour être le plus objectif possible, et compte tenu du fort effet placebo, le nouveau traitement à tester doit être comparé à un placebo identique dans sa présentation (mais sans principe actif) pour que ni le médecin ni le patient ne puisse être influencé. Lorsque l'étude est terminée, les deux groupes de traitement sont comparés (analyse statistique) et seulement alors les deux groupes de traitement sont révélés (placebo ou médicament testé).

 Parution : samedi 16 avril 2011 • Mise à jour : vendredi 13 janvier 2017